Le 17 mars, on s’bouge toutes et tous pour nos salaires

TOUT AUGMENTE…

L’inflation s’est élevée à 2.6% cette année. Les prévisions annoncent 3.4% pour les prochains mois. Mais ces chiffres ne traduisent pas la réalité de notre quotidien. Les fins de mois n’ont jamais été faciles, mais elles commencent toujours plus tôt. Électricité, gaz, essence, pain, légumes, fruits, loyer… nous sommes amené.es à arbitrer entre les dépenses, l’accès aux soins par exemple ! Les besoins essentiels ne peuvent être remplis, pour les salarié.es, comme pour les retraité.es, les privé.es d’emploi, les précaires, les étudiant.es…

… NOTAMMENT LES BÉNÉFICES DES GRANDES ENTREPRISES ET LES DIVIDENDES DES ACTIONNAIRES ! 

Le dernier rapport de l’ONG OXFAM met en évidence comment « une poignée d’entreprises et de riches actionnaires profite de la pandémie de COVID-19 ». En France notamment : bénéfices des banques : 31 milliards d’euros, de Total énergie : 15 milliards d’euros, de LVMH : 12 milliards d’euros. Les entreprises du CAC 40 ont versé au moins 37 milliards de dividendes pendant la crise…

Mais ces bénéfices indécents se retrouvent partout sur la planète : 32 des plus grandes multinationales de la planète devraient enregistrer cette année une hausse spectaculaire de leurs bénéfices de 109 milliards de dollars de plus, les 25 milliardaires les plus riches du monde ont vu leur richesse augmenter de 255 milliards de dollars entre la mi-mars et la fin mai seulement… Ces chiffres nous donnent la nausée !

SAUF NOS SALAIRES…

Le SMIC a augmenté de 0.9% alors que le point d’indice des fonctionnaires est bloqué depuis 10 ans. Et ce ne sont pas les dernières mesurettes gouvernementales, revalorisant certains échelons de catégorie C, qui répondent à nos besoins.

Le gouvernement, comme nos patrons publics, préfèrent individualiser nos revenus en distribuant quelques primes à leurs cadres ou aux agent.es méritant.es, sans remettre en cause les inégalités salariales entre les femmes et les hommes, par exemple.

DES JOURNÉES DE MOBILISATION NÉCESSAIRES : GRÈVONS ET MANIFESTONS LE 17 MARS

Comme l’ont montré les mobilisations dans le privé, souvent victorieuses, c’est la construction du rapport de force qui permet de contraindre les employeurs à augmenter les salaires.

C’est pourquoi LA FÉDÉRATION SUD CT APPELLE L’ENSEMBLE DES AGENT.ES TERRITORIAUX À SE MOBILISER, ET À DÉCIDER LORS D’ASSEMBLÉES GÉNÉRALES DES MODALITÉS DE LEURS ACTIONS.

Toutefois, ces journées isolées restent aujourd’hui insuffisantes pour construire le rapport de force.

NOUS REVENDIQUONS…

  • le dégel et une augmentation du point d’indice
  • une augmentation immédiate de 400 euros nets
  • pas de traitement indiciaire à moins de 2000 euros nets
  • la refonte des grilles indiciaires, l’avancement de grade automatique à l’ancienneté
  • l’augmentation automatique de nos traitements en fonction de l’augmentation des prix.

Saint-Nazaire – 10h30 – Penhouët
Nantes – 11h – Préfecture

Cet article a été publié dans Infos, Infos SUD département 44, SOLIDAIRES 44. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s